ALTERATION avec The Good Concept Store & Audi Talents

The Good Concept Store et The Good Life présentent ALTERATION avec Audi Talents

Le très beau programme Audi talents soutient la création d’arts visuels

De nombreux groupes internationaux possèdent des fondations souvent dédiées à l’art, et l’art de la peinture en particulier mais aujourd’hui je vais vous parler du programme Audi Talents qui m’a permis de découvrir le court métrage de Jérôme Blanquet, ALTERATION.

Ce programme soutient des projets innovants du domaine de l’art sous plusieurs formes : le design, les arts graphiques et plastiques, les créations numériques et audiovisuelles. Les finalistes du programme sont accompagnés sur les plans humains, financiers, logistiques et artistiques afin de donner vie à leur projet, aussi avant-gardiste soit-il.

J’ai eu le plaisir de découvrir le court métrage ALTERATION au Printemps de l’Homme Haussmann et plus particulièrement au corner The Good Concept Store, invité par le très cool magazine lifestyle masculin The Good Life. Une expérience de réalité virtuelle, 360° dont je me souviendrai pour sûr ! C’est, pour moi, le cinéma du futur. Le spectateur devient pratiquement acteur du film, j’avais l’impression de faire partie intégrante de l’histoire. Les acteurs me regardaient, tournaient autour de moi, j’étais comme dans un rêve mais dans le corps d’un autre.

Le film mêle très ingénieusement un univers rêvé à l’intelligence artificielle en y introduisant subtilement une histoire d’amour. Un garçon, Alexandro, se porte volontaire pour une expérience sur l’étude des rêves. Le célèbre psychanalyste Sigmund Freud aurait été des plus heureux s’il avait pu visionner ce film avec cette technologie ! Au sein de cette expérience, Elsa, une intelligence artificielle va numériser et dématérialiser son inconscient pour s’en nourrir (je n’étais pas vraiment rassuré en la voyant dans le film, elle tournait autour de moi en me regardant fixement).

Après avoir testé la réalité virtuelle, j’ai de suite pensé au visionnage d’un film d’horreur avec cette technologie. Imaginez, vous êtes dans une pièce sombre d’une cabane dans les bois, vous entendez des bruits étranges, vous ne voyez pratiquement rien et d’un seul coup un monstre effrayant vous fait peur en essayant de vous attraper (définitivement déconseillé pour les personnes sensibles). Je pense vraiment qu’on assiste aux prémices du renouvellement du cinéma et de la télévision dans son ensemble. Il me semble que des expériences similaires ont été réalisées dans l’industrie du sexe. Dans le futur, nous ne regarderons plus un film, nous le vivrons littéralement.

Si vous souhaitez découvrir le trailer, c’est par ici :


The Good Concept Store and The Good Life introduce ALTERATION with Audi Talents

The very beautiful program Audi talents supports the creation of visual arts

Many international groups have foundations often dedicated to art, and the art of painting in particular but today I will tell you about the Audi Talents program which allowed me to discover the short film of Jérôme Blanquet, ALTERATION.

This program supports innovative projects in the field of art in several forms: design, graphic and plastic arts, digital and audiovisual creations. The finalists of the program are accompanied on human, financial, logistical and artistic levels in order to give life to their project, as avant-garde as it is.

I had the pleasure to discover the short film ALTERATION at the Printemps de l’Homme Haussmann and more precisely at the corner The Good Concept Store, invited by the very cool male lifestyle magazine The Good Life. A 360° virtual reality experience which I will remember for sure! This is, for me, the cinema of the future. The viewer practically becomes an actor of the movie, I felt like an integral part of the story. The actors looked at me, turned around me, I was like in a dream but in the body of someone else.

The film very ingeniously mixes a dream world with artificial intelligence by subtly introducing a love story. A boy, Alexandro, volunteers for an experiment on the study of dreams. The famous psychoanalyst Sigmund Freud would have been the happiest if he could have watch this film with this technology! In this experience, Elsa, an artificial intelligence will digitize and dematerialize her unconscious to feed herself (I was not really reassured when seeing it in the film, she was circling around me, staring at me).

After testing virtual reality, I immediately thought about watching a horror movie with this technology. Imagine, you are in a dark room of a hut in the woods, you hear strange noises, you see practically nothing and all of a sudden a scary monster scares you trying to catch you (definitely not recommended for sensitive people). I really think we are witnessing the beginnings of the renewal of both cinema and television. It seems to me that similar experiences have been done in the sex industry. In the future, we will no longer watch a movie, we will literally live it.

If you want to discover the trailer, it’s here.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *